Courtier immobilier
3442

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le blogue des Mordus D'immobilier

Pour la majorité des gens, seuls ou en couple, avec ou sans enfants, vient ce temps où la question fatidique se pose : « Achète-t-on une propriété? » C’est l’un des plus gros projets qu’une personne ou un couple entreprendront dans leur vie.

Qui plus est, ce projet en soit a une vocation d’en être un de moyen à long termes. Selon la firme JLR Solutions Foncières, les Québécois mettent leur résidence en vente après onze ans de possession dans le cas d’une propriété unifamiliale et en moyenne après sept ans dans le cas d’un condominium.

Que ce soit pour un condominium, une maison de ville, un semi-détaché ou une maison unifamiliale isolée,  faire le choix entre une propriété neuve et une propriété usagée finit toujours par amener une réflexion et son lot de questions.

Dans ce premier article, mon objectif a pour but d’éclaircir cette question et d’apporter un point de vue neutre entre les deux options qui, à son tour, aidera l’acheteur éventuel à prendre une voie ou l’autre pour ses recherches futures… et lui épargner beaucoup de temps.

Quand je rencontre des nouveaux clients, il n’y a rien de plus difficile au départ quand l’acheteur n’a pas fait son choix entre une propriété neuve ou usagée. La tâche de trouver des propriétés susceptibles de capter l’émotion de l’acheteur est décuplée voire triplée puisque les outils de recherche sont très différents. À titre d’information, les propriétés usagées (tous styles confondus) se retrouveront, en presque totalité, toujours sur Centris (version québécoise de MLS récemment devenue Realtor au Canada), l’outil de recherche via le web réservé aux courtiers immobiliers, tandis que les propriétés neuves pourront se retrouver sur une multitude de plateformes telles Centris (si le promoteur a un contrat de courtage officiel), sur DuProprio ou Publimaison et les sites web des promoteurs, sans parler des divers médias imprimés qui existent.

Bref, la tâche peut s’avérer lourde.

Cela dit, il faut se poser plusieurs questions pour en arriver à faire un choix entre l’achat d’une propriété neuve versus usagée. Dans le cadre de cet article, concentrons-nous sur un type de propriété, soit le condominium, que nous retrouvons en nombre croissant.

 

Avantages du neuf

  • Grand choix de modèles et disponibilité desdits modèles
  • Choix de l’orientation (soleil, vue) et choix d’étage (avantage de prix)
  • Choix des matériaux et personnalisation des couleurs
  • Possibilité de faire des modifications aux plans
  • Garantie de base du constructeur, suivie d’un Plan de garantie à long terme offerte par la Régie du Bâtiment du Québec (anciennement les assureurs APCHQ et ACQ) couvrant les vices de construction et vices de sols et la protection du dépôt
  • Plus-value intéressante si acquis en début de projet
  • Aucune rénovation à prévoir

 

Inconvénients du neuf

  • Possible retard de livraison selon le type de construction et le moment de l’achat
  • Achat sur plan, difficulté de voir l’unité de son choix déjà construite
  • Des unités plus petites avec la croissance des coûts de construction et le prix d’achat des terrains
  • La déclaration de copropriété n’est probablement pas publiée au Registre foncier du Québec
  • Malgré que votre dépôt soit protégé par l’assureur, il n’en demeure pas moins qu’il est gelé jusqu’à la prise de possession

Le blogue des Mordus D'immobilier