Outils
3062

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Par Hans Brouillette, directeur des affaires publiques 
Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) 
 
L’expérience constitue le meilleur moyen de prendre les bonnes décisions, d’éviter les erreurs coûteuses et d’avoir du succès. C’est vrai en immobilier comme dans la vie en général. Si, hélas, l’expérience ne s’achète pas avec notre premier immeuble, on peut quand même s’en servir. Comment? En s’appuyant sur le vécu de milliers d’autres propriétaires de logements regroupés au sein d’une association à but non lucratif. 
 
Grâce à la solidarité des 25 000 propriétaires et gestionnaires de logements qui en font partie, la CORPIQ constitue, depuis 35 ans, une source précieuse d’information et de conseils pour les nouveaux propriétaires, tout comme pour les plus aguerris. 
 

Conseils illimités en gestion 

Des conseillers en gestion immobilière de la CORPIQ reçoivent des dizaines de milliers d’appels par année. Tous les problèmes, de l’imaginable à l’impensable, sont écoutés et des solutions sont proposées. L’expérience des uns profite donc aux autres ayant le même problème ou, encore mieux, avant qu’ils y soient confrontés. Même le plus expérimenté des propriétaires ne peut détenir l’équivalent de la somme des connaissances de tous les autres. 
 
Pour des erreurs en apparence anodines, des propriétaires se voient refuser une reprise de logement, une augmentation de loyer ou l’expulsion d’un locataire malgré un jugement favorable. D’autres sont obligés d’accepter un cessionnaire de bail indésirable. Un calcul de dates erroné, un mot de trop ou absent dans un avis écrit, un manque de rigueur dans une procédure : une bévue peut avoir d’énormes conséquences. C’est ce que les conseillers en gestion et l’assistance juridique de la CORPIQ évitent aux propriétaires.