En immobilier, une image vaut 1000 dollars… et plus!

En immobilier, une image vaut 1000 dollars… et plus!

Juste pour un instant, on parle bagnole. Pour fins d’exemple. Ce n’est pas si cher après tout. Disons… 30 000$
Donc, vous devez acheter une nouvelle voiture. Vous cherchez une marque, un modèle parmi des dizaines, à travers une panoplie de publicités, dans un magazine ou à la télé, sur le net ou sur affiches. On nous propose une marque pour son classique intemporel, un autre pour le mode de vie qui l’accompagne (!), un troisième pour la puissance de son moteur. Et chacune de ces campagnes vous l’illustre avec images à l’appui. Maintenant, imaginez que ces images si belles et stylisées soient remplacées par des photos réalisées au iPhone (avec la date en bas à droite?), images floues, mal exposées et bien mal cadrées. Pensez-vous que la photographie, la vidéo n’aura aucun impact sur votre intérêt pour le produit? Vraiment?
Que diriez-vous si les entreprises et leur publicitaire vendaient leur produit sans le mettre adéquatement en valeur?
Dans la réalité d’aujourd’hui, comme l’a déjà dit Nike, « Image is everything!« 
***
Le courtier d’aujourd’hui telle une entreprise, doit mettre en valeur un produit qui vaut entre 250 000$ et 2 500 000$. Chaque mise en vente d’une propriété est une micro campagne de publicité en soi. Chaque propriété est LE produit à vendre et la compétition est intense, comme vous le savez bien!
Quel est le principal vecteur de cette micro campagne de publicité, son médium de prédilection? La photographie!
Et dans un marché hautement compétitif où la mise en marché a un impact décisif, la photographie est au centre du marketing. Cette mise en marché est vitale, son effet, viral.
Vital? Une mauvaise mise en marché nuit directement au produit et peut le « tuer ». Viral? Une mise en marché bien définie met toutes les chance de votre côté pour mieux vous distinguer de la masse, faire parler et vendre.

Vendre plus vite, vendre plus cher. Ça tombe bien, c’est le but du courtier et du vendeur! C’est à ce moment que nous entrons en scène. Car notre image vaut 1000$… et plus!
Ce n’est pas moi qui l’affirme – enfin si, un peu, beaucoup quand même -, c’est l’agence pan-américaine de courtage Redfin. Tant et si bien que son étude a été reprise par la NAR (National Association of Realtors), le Wall Street Journalet nombre d’agences de courtages à travers le monde.
L’agence, réputée pour ses analyses de fond, s’est penchée sur la banque d’informations qu’elle possédait déjà afin de répondre à cette question: Quel est le réel avantage d’utiliser la photographie professionnelle pour la mise en marché d’une propriété?
La réponse?
Elle est si définitive et concluante, que l’agence Redfin impose la photographie professionnelle à toutes ses maisons, tous ses courtiers.
Plus encore, l’agence Redfin est si convaincue du résultat que la bannière paie la facture photo!
La photographie professionnelle est à un coût plus élevé, mais les bénéfices et arguments sont nombreux: plus de visites, distinction marquée du produit et de votre branding, durée de mise en vente écourtée, concentration d’acheteurs potentiels sérieux qui se déplacent, hausse du prix de vente.
Alors, ça en vaut tant la peine?
 
Prochain blogue? Comment trouver le bon photographe immobilier pour vous!
– Patrice Bériault
 

Facebook Comments

#Suivez-nous sur Instagram