Les deux côtés de la médaille!

Les deux côtés de la médaille!

Les deux côtés de la médaille !

  • Bonsoir chérie, j’ai trouvé une aubaine ! Je vais faire une offre d’achat.  On pourrait faire un flip et ensuite, on achèterait quelque chose de plus gros!
  • Tu  n’y penses pas? Déjà que tu es toujours parti pour t’occuper de tes immeubles et que je suis seule à tout prendre en charge à la maison : les enfants, les courses… Je ne suis pas d’accord.
  • Je fais ça pour nous deux.  L’immobilier est le meilleur placement et dans 20 ans, nous pourrons prendre notre retraite l’esprit tranquille!
  • Mais c’est aujourd’hui que je veux vivre.  Aujourd’hui, justement, je ne vis plus à cause de l’immobilier.  Je suis toujours seule!
  • Tu exagères encore : je suis là tous les soirs.  Aimerais-tu mieux que j’aille à la brasserie ou aux danseuses ?
  • Les danseuses?  On ne fait même plus l’amour !  Je voudrais bien t’en faire moi, des danses…mais à l’heure où tu arrives, ce n’est plus le temps. 
  • Je veux faire l’amour, mais c’est toi qui ne veux pas!
  • Je n’ai pas le goût de faire l’amour quand je passe toutes mes soirées seules. 
  • Je veux du temps de qualité pour nous deux et en famille.Je t’en donne, du temps de qualité, quand je suis là!
  • Non, tu es là physiquement, mais tu n’es pas là vraiment.  Tu es dans tes projets d’immobilier, il n’y a que ça qui compte …

Je pourrais continuer comme ça longtemps.  Je rencontre régulièrement, dans ma pratique, des couples qui entretiennent un dialogue de sourds. Chacun décrit son côté de la médaille. Ils oublient qu’une médaille a deux côtés !

Les couples d’aujourd’hui ne sont plus fusionnnels.  Ils disent plus volontiers « je » que « nous ».[1] C’est la bataille de la majorité des couples que je rencontre en thérapie.  Or, le choix d’investir dans l’immobilier renvoie à la capacité d’être une équipe, de voir le rôle de chacun comme complémentaire et non hiérarchisé

Chaque rôle a sa valeur et son importance dans une équipe.  Madame s’occupe des enfants et de la maison pendant que Monsieur voit aux logements et aux investissements.  Les femmes et les hommes ont tendance à dévaloriser le travail fait à la maison alors qu’il est vital. 

Sans vouloir tomber dans les stéréotypes, il n’en demeure pas moins que 53,7 % des mères et 24,5 % des pères consacrent 15 heures ou plus par semaine aux travaux ménagers, alors que 33% des hommes en consacrent 0 ou moins de 5, ce qui est le cas de 11 % des femmes[2].  Ces statistiques ne prennent pas en considération un conjoint qui serait, en plus de son travail, un mordu de l’immobilier !


Finalement, anti-romantique au possible, l’achat immobilier oblige à parler d’argent ! Il faut dès lors concilier avec des conceptions de l’argent héritées de l’éducation et de l’histoire personnelle de chacun.  L’affaire se complique encore plus lorsque l’un investit davantage dans l’achat, ou devient le seul propriétaire officiel des lieux [3].  Les deux principales sources de conflits dans les couples concernent la sexualité et l’argent.

Alors, comme Me Méroz, avocate du Club des investisseurs immobiliers du Québec, l’a mentionné, il est très certainement préférable que les deux partenaires soient vraiment amoureux l’un de l’autre, qu’ils partagent des ambitions et des intérêts similaires dans l’investissement immobilier, puisque des effets multiples, tant négatifs que positifs, les attendent au détour [4].

Cela dit, avez-vous un conseiller ou un thérapeute dans votre équipe de rêve afin d’être, pour faire référence à la chronique du coach en immobilier de la revue du mois dernier[5], non seulement un, mais deux maillons forts de votre équipe?

 

[1]François , De Singly, , Libres ensemble : l’individualisme dans la vie commune,Armand Colin, 2005.

[2]Voir le,- http://www.scf.gouv.qc.ca/fileadmin/publications/Portrait_stat_famille_2011.pdf

[3]Voir le,-http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Engagement/Articles-et-Dossiers/Devenir-proprietaires-sans-briser-son-couple

[4]Voir le,- http://www.lesaffaires.com/blogues/yvan-cournoyer/immobilier–est-il-preferable-d-investir-seul-ou-en-couple-/576260

[5]Cournoyer, Yvan, « Soyez le maillon fort de votre équipe », Mordus d’immobilier, vo. 1, n° 3, 2015, p.31

Facebook Comments

#Suivez-nous sur Instagram